Veuillez patienter pendant le chargement...

Un territoire pour entreprendre > Filières et labels d’excellence > L’AOP Fourme d’Ambert

L’AOP Fourme d’Ambert

La Fourme d’Ambert fait partie des 5 AOP d’Auvergne, aux côtés du Saint-Nectaire, du Cantal, du Bleu d’Auvergne et du Salers. Elle est produite entre 600 et 1 600 m d’altitude, sur la zone de montagne du Puy-de-Dôme, 5 cantons du Cantal et 8 communes de la Loire. La richesse et la biodiversité de ce terroir lui confèrent un parfum subtil et délicat.

La Fourme d’Ambert toute une histoire

La Fourme d’Ambert est sans doute l’un des fromages les plus anciens de France. En effet, si sa production remonte de manière certaine au Moyen-âge, des légendes rapportent qu’au temps des gaulois les druides qui célébraient leur culte dans les Monts du Forez connaissaient déjà ce fromage. Depuis le 18ème siècle, les légendes s’accordent sur l’existence de la Fourme d’Ambert et sur sa consommation. Le patrimoine bâti, dont la pierre de dîme et les jasseries, témoigne de l’existence de ce fromage doux à la pâte délicatement persillée de bleu. A cette époque la production est exclusivement fermière et relève d’une forte tradition pastorale. Lors des périodes d’estives, de juin à octobre, les femmes et les enfants montaient sur les Hautes-Chaumes et rejoignaient les jasseries (dont la plus célèbre aujourd’hui, la jasserie du Coq Noir) pour faire pâturer les troupeaux et fabriquer la Fourme, alors que les hommes restaient en plaine pour s’occuper des cultures et des foins.

Reconnue AOC depuis 1972 (et désormais l’AOP) la Fourme est fabriquée à partir du lait de vaches nourries à base d’herbe provenant exclusivement de la zone d’appellation


Une filière économique porteuse

Aujourd’hui, présente dans une centaine de pays, ses ventes ne cessent d’augmenter (+4% en 2016). Elle réalise 12% de son chiffre d’affaire à l’exportation, principalement en Europe et aux Etats-Unis.

Les 5200 tonnes produites en 2016 confèrent à la Fourme d’Ambert la place de 10ème AOP française en termes de volume. Elle se hisse même au 2ème rang national des appellations « Bleus », consommées dans l’Hexagone juste derrière le Roquefort.


Ambert, Site remarquable du Goût

Depuis 2013, ce patrimoine est reconnu à travers le label national « Site remarquable du Goût ». Il s’agit d’une reconnaissance permettant la valorisation d’un produit emblématique d’un terroir, d’un patrimoine environnemental et architectural avec la présence d’un accueil du public et d’animations  (à travers la Maison de la Fourme) permettant de faire partager ce patrimoine culturel, lien entre les paysages et les hommes.

Tous les ans, les Fourmofolies, le premier week-end d’août, permettent de fêter la Fourme d’Ambert et la gastronomie locale.


Carte d’identité de la Fourme AOP

  • Territoire de l’AOP : entre 600 et 1 600 m d’altitude, sur la zone de montagne du Puy-de-Dôme, 5 cantons du Cantal et 8 communes de la Loire
  • 4 producteurs fermiers AOP dont 2 sur Ambert Livradois Forez : La Ferme l’Ambertoise (Ambert) et la Ferme des Supeyres (Valcivières)
  • Plus de 1200 producteurs de lait
  • 6 fromageries

D’autres producteurs d’Ambert Livradois Forez produisent de la Fourme fermière hors AOP

  • Gaec des Hautes Chaumes (Valcivières)
  • Jérémy Pegheon (Ambert)
  • Gaec du Bois Doré (Fournols)
  • Dominique Boithias (Champetières)
  • Roland Chantelauze (Marsac en Livradois)